Transcription de la vidéo :

 
INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES

 
Lorsqu’on est PDG d’une PME, ne pas se laisser distraire par le brouhaha quotidien et demeurer concentré sur les priorités peut faire une énorme différence sur les résultats que l’on obtient. Cette capsule vous donne quelques trucs qui m’ont été très utiles, et le sont encore, dans ma carrière. Bon visionnement !

 
La gestion de temps est un sujet de base mais qui est un défi pour de nombreux entrepreneurs.

 
Parfois mon plan stratégique est retardé parce que l’entrepreneur a des difficultés à gérer son temps et qu’il consacre beaucoup de temps dans sa journée à « éteindre des feux ».

 
J’ai eu la chance il y a plusieurs années de participer à un séminaire consacré à la gestion du temps et cela m’a été profitable.

Je souhaite vous transmettre quelque unes des notions apprises lors de ce séminaire.

 
La première étape consiste à établir la liste de toutes les tâches importantes que vous avez à faire, des tâches stratégiques. Il n’est pas rare d’en avoir jusqu’à 30-40 à travailler.

 
La seconde étape consiste à pondérer, à évaluer l’importance de chacun de ces éléments, en utilisant par exemple A, B, C.

A pour les tâches cruciales, essentielles pour l’entreprise.

B pour très important

C pour important

 
Il est important aussi de bien identifier ces tâches pour voir si elles peuvent être déléguées à une autre personne ou bien si vous êtes la seule personne à pouvoir vous en acquitter.

 
La troisième étape est d’imprimer cette liste par ordre d’importance, ce qui permet de se libérer l’esprit, on n’a plus la crainte d’oublier quelque chose, tout est consigné.

On procède par conséquent à un nettoyage de bureau…

Vous pouvez consacrer selon l’importance des tâches 1 heure, ou plus. Le reste du temps servant à gérer la routine, rencontrer les clients, les employés, faire le tour de l’usine.

Naturellement, si des urgences surgissent en cours de route, vous pouvez les ajouter sur la liste et les pondérer A, B, C.

 
La quatrième étape, les 10-15 dernières minutes de ma journée étaient consacrées au ménage de ma liste, au pointage de ce qui était fait ou non, à la mise à jour de celle-ci avec des ajouts ou des changements.

Ce qui me permettait ensuite de définir les priorités du lendemain, les dossiers sur lesquels je voulais travailler, des appels à effectuer, des personnes à rencontrer, etc.

Je quittais donc le bureau le soir l’esprit tranquille en sachant ce que j’avais à faire le lendemain.

 
Pour la cinquième étape, quelle que soit l’heure à laquelle vous êtes le plus à l’aise pour travailler sur cette liste 1 à 2 heures, dans mon cas, je fermais ma porte du bureau et cela signifiait, pas d’appel, pas de visite interne ou externe, sauf urgences bien-sûr.

J’effectuais ainsi les tâches que j’avais jugé les plus importantes.