Transcription de la vidéo :

 
Cette entreprise a été renommée pour des raisons de confidentialité.

 
Elle pratique dans le secteur du métal en feuilles, sous-traitant fabriquant des pièces sur commande.
55 employés pour un volume d’affaires de 6 à 7 M$ par année.
La société utilise des technologies et des équipements très modernes, CNC à contrôle numérique, et sont surtout spécialisés dans les pièces de grande précision, de courte et de moyenne série.

 
FAB-BEC a eu à un certain moment une commande de fabrication de 100 boîtes de jonction pour de la fibre optique.
Il s’agit d’une boîte à compartiments, de 18 pouces X 12 X 6, pas très complexe mais avec un niveau de précision élevé.
Le prix fixé pour une boîte a été fixé à 150 $ pièce, soit une commande d’environ 15 000 $. Elle fait partie des commandes standard que l’entreprise a l’habitude de faire.

Cette commande fait l’objet d’une marge qui rapporte 30-32%, ce qui est bien pour un sous-traitant.

 
La problématique qui s’est posée est que, quelques mois plus tard, ce même client s’est représenté et a expliqué que les 100 premières boîtes fabriquées étaient des prototypes destinés à des distributeurs et cela a bien marché.

 
Aujourd’hui il en faudrait 15 000 au cours des 12 prochains mois !

L’entreprise FAB-BEC était bien excitée à l’idée de cette commande mais le client a fait valoir qu’un tel volume pourrait justifier des prix plus compétitifs que 150 $ pièce.
Il souhaite 85 $ chacune, et cela correspond à une remise d’environ 43% sur le prix initial demandé.

Par conséquent la marge baissera elle aussi.

 
Après analyse de cette situation, FAB-BEC arrive à la conclusion que la seule façon pour arriver au prix demandé, c’est d’investir de manière importante dans la nouvelle technologie.
L’idée d’un robot soudeur est soumise pour un investissement de 6 à 700 000 $.
Et la commande est évaluée à 1.2 M$.
Cela vaut-t-il la peine d’investir ?

 
La prochaine capsule répondra à cette question.